lundi 27 mars 2017

"Y'a quoi, après la mort?"

Il y a ce que tu veux. Tous les possibles sont imaginables. Après la mort, il y a la vie qui rejaillit, quelle que soit ta croyance. Il y a les rires des enfants, les ventres ronds et les petits vieux qui prennent appui sur un bras pour aller s'asseoir sur un banc à l'ombre de quelque pin parasol. Après ma mort, peut-être que je me réincarnerai en chat, comme je le souhaite vivement... Un chat dans une bonne famille, qui se prélasserait au soleil et ronronnerait de bien-être sous les caresses de ses gentils esclaves. Mais je n'y crois pas beaucoup. Après ta mort, tu te réincarneras en Marius, c'est toi qui l'as décidé! C'est ta croyance et elle est respectable.
Après ma mort, il y aura toi, ta femme et tes enfants. Je te le souhaite de tout mon coeur. Mon père sera parti aux oubliettes à jamais, à l'image de la vie qu'il a voulue vivre. Après ma mort, il y aura les rires de tes enfants et les tiens. Après la mort, la vie jaillit toujours. C'est la seule chose à retenir, mon fils.  

jeudi 16 mars 2017

Sans filtre

- Mon livre, il s'appelle pas "Reviens"!
- Ah bon? Et comment il s'appelle? "Repars!"?
- Oui! "Repars chez toi!"
- Rassure-moi, tu ne lui as pas dit ça à ta maîtresse?
- Ben si!

...

- Aujourd'hui, notre Atsem Christelle n'était pas là. Mais il y avait Sabrina, la maman de Naomie. Elle est allée chez les grands et c'est Nadège qui est venue dans notre classe.
- Ah d'accord.
- La maman de Naomie, elle est jolie mais elle a plein de petits boutons partout sur le visage. Mais des boutons qui se voient pas, hein!

C'est tellement mais tellement mignon!

...

Retour de formation de secourisme pour moi. Je montre à Fabien comment je gère la position latérale de sécurité (dite PLS) maintenant. Puis vient le tour de Marius de s'entraîner sur moi, après m'avoir observée deux fois sur son père :
- Ah c'est bon, elle respire!
Il me met en PLS et simule l'appel au 1-8 (on ne lui dit plus 18 car il n'y a pas de touche 18 sur le téléphone mais il faut qu'il appuie sur le 1 et le 8):
- Allô, je suis Marius, j'habite à Villeneuve-sur-Lot et venez vite : ma maman est morte!
Autant que ça fait un léger choc d'entendre ça.
Fabien:
- Mais elle n'est pas morte!
- Ben si, quand même, on dirait. Elle respire, je le sais, mais ça fait comme si elle était morte.

dimanche 12 mars 2017

Petites pépites d'enfant

A la bibliothèque, alors que je vais récupérer un livre et un DVD:
- Quel est votre nom?
- Michel.
Marius renchérit :
- Michel, comme Michel Berger!
...

On se balade en ville... Nous laissons passer une femme en fauteuil roulant. Marius la dévisage, scrute son fauteuil roulant et son regard devient plus insistant au niveau du pantalon qui flotte. Fabien et moi nous regardons, l'air de dire : "Oh non, il va dire quelque chose, il va dire quelque chose!" Et ça n'a pas loupé:
- Pourquoi tu n'as plus de jambes? 
...

Balade dans un vide-grenier. Le premier vendeur que nous croisons ne cesse de parler à Marius, il parle, il parle, il paaaaarle et moi, je me dis : "Qu'est ce qu'il parle ce monsieur! Comment va-t-on faire pour passer à autre chose?" Mais c'était sans compter sur le génie, que dis-je? la clairvoyance de mon fils:
- Dis donc, toi tu as l'air de parler beaucoup, non?



Les enfants n'ont pas de filtre, ne sont pas enfermés dans les codes sociaux parce qu'ils ne les connaissent pas. Ils sont nature, et j'adore ça, même si ça met parfois mal à l'aise. Bref, ils sont.

lundi 27 février 2017

Note d'humour

- Tu sais, ici, c'est papa et maman qui décident.
- Ah bah non, ici c'est nous!
- Non, c'est papa et maman je te dis.
- Ben non, c'est nous, papi et mamie!
- Rho là là, mais tu as perdu ton humour ou quoi?

mercredi 22 février 2017

Premières amours, amours toujours

- T'es amoureux de Chloé?
- Heu oui.
- C'est avec elle que tu veux avoir tes cinq enfants?
- Oui, mais pour avoir 6 enfants, il me faudrait 3 femmes. Et si j'en veux 5, 2 femmes, ça ira.

Sourire du soir!

lundi 13 février 2017

Leçon de vocabulaire

- Oh que je suis con!
Nous en restons bouche bée... Ce vocabulaire sort tout droit de l'école. C'est merveilleux. On a aussi droit :
- Oh je suis bête!
Il nous faut retravailler l'estime de soi visiblement.

Mais bizarrement, après un jour sans école, le vocabulaire change radicalement :
- Désormais, je vais jouer tout seul.
- Maman, arrête de m'ignorer!
- On arrête nos chamailleries?
- As-tu la paix intérieure? Et qu'est-ce que c'est, la paix intérieure au juste?
- Qu'est-ce que ça veut dire : "de dépit"?
- J'ai complètement zappé! Je suis désolé! Zapper, ça veut dire quoi au juste? C'est oublier mais c'est quoi d'autre?
- Je m'inquiète pour papa.


Nous lui découvrons aussi une conscience citoyenne, oui, oui! 
- Maman, tu as vu, le monsieur se gare sur une place pour handicapé! Peut-être qu'il n'a pas vu le panneau! 

vendredi 10 février 2017

Entre mots et mathématiques

Repas du soir :
- T'aimes pas maman?
- Si, si, mais bon... C'est pas le plat du siècle!
- T'es pas fana!
- Non, pas vraiment.
- J'aime bien ce mot, fana. C'est chouette comme mot!

...

- Bonjour mamie. 2+2, ça fait 3. 3+3, ça fait... 6. 5+5, 10. 5+3, ça fait 8. 
Sympa la conversation téléphonique!
On aura au moins découvert qu'il connaissait les additions (je sais quoi lui proposer lors des longues journées pluvieuses!)

...

Partie de Cluedo Junior. C'est à son tour de jouer, il soulève un pion et s'exclame :
- C'est pas lui le coupable!!! C'est pas lui, hein, d'accord!