lundi 13 février 2017

Leçon de vocabulaire

- Oh que je suis con!
Nous en restons bouche bée... Ce vocabulaire sort tout droit de l'école. C'est merveilleux. On a aussi droit :
- Oh je suis bête!
Il nous faut retravailler l'estime de soi visiblement.

Mais bizarrement, après un jour sans école, le vocabulaire change radicalement :
- Désormais, je vais jouer tout seul.
- Maman, arrête de m'ignorer!
- On arrête nos chamailleries?
- As-tu la paix intérieure? Et qu'est-ce que c'est, la paix intérieure au juste?
- Qu'est-ce que ça veut dire : "de dépit"?
- J'ai complètement zappé! Je suis désolé! Zapper, ça veut dire quoi au juste? C'est oublier mais c'est quoi d'autre?
- Je m'inquiète pour papa.


Nous lui découvrons aussi une conscience citoyenne, oui, oui! 
- Maman, tu as vu, le monsieur se gare sur une place pour handicapé! Peut-être qu'il n'a pas vu le panneau! 

vendredi 10 février 2017

Entre mots et mathématiques

Repas du soir :
- T'aimes pas maman?
- Si, si, mais bon... C'est pas le plat du siècle!
- T'es pas fana!
- Non, pas vraiment.
- J'aime bien ce mot, fana. C'est chouette comme mot!

...

- Bonjour mamie. 2+2, ça fait 3. 3+3, ça fait... 6. 5+5, 10. 5+3, ça fait 8. 
Sympa la conversation téléphonique!
On aura au moins découvert qu'il connaissait les additions (je sais quoi lui proposer lors des longues journées pluvieuses!)

...

Partie de Cluedo Junior. C'est à son tour de jouer, il soulève un pion et s'exclame :
- C'est pas lui le coupable!!! C'est pas lui, hein, d'accord! 

lundi 6 février 2017

"Ah tu vois!"

Fabien explique que nous l'avons réveillé en rentrant à la maison. Réplique immédiate :
- Ah! Tu vois ce que ça fait maintenant!
Il faut dire qu'il n'apprécie guère le réveil à 6h30 tous les matin. Pour lui, cela devient de plus en plus difficile et il exprime clairement son désir de ne plus aller à l'école.

...

Je vais chez l'opticien. Je n'ai plus mes lunettes pour quelques minutes :
- Je n'y vois plus rien là! Je ne vois que ta silhouette.
- Et là, tu me vois?
- Arrête de mettre des doigts dans le nez!
- Ah pour ça, tu y vois hein!

vendredi 3 février 2017

Questions

Un soir dans la semaine, à l'heure d'aller au lit :
- C'est qui? C'est qui ma première maman?
- Heuuuu... Qu'est-ce que tu veux savoir exactement?
- Comment elle s'appelle?
- Ah, alors elle s'appelle XXXX
- XXXX. D'accord.
- Et elle est comment?
- Comment ça, elle est comment? Je ne comprends pas ce que tu veux dire.
- Elle ressemble à quoi?
- ...
- Et elle est restée à l'orphelinat?

Et le voilà qui demande à voir son album d'avant-nous. Il la cherche partout sur les photos: "C'est cette dame? Et mon premier papa, c'est ce monsieur? C'est peut-être elle? Ou elle?"

En tout cas, ce soir je lui ai promis que nous l'aiderons à la retrouver s'il le souhaite un jour. 


jeudi 26 janvier 2017

Bonne année / Joyeux anniversaire

Tout d'abord, puisqu'il est encore temps de se le dire : je vous souhaite une très belle année.
Les deux seules choses que je nous souhaite, à tous, sont :
- Être heureux
- Être en paix
Rien que de très banal en somme. Je suis désolée, pour l'inspiration, il faudra revenir plus tard!

Le mois de janvier comporte son lot de tracasseries et de joies : la reprise de l'école et du travail, le sapin que l'on défait avec nostalgie, les petites maladies de l'hiver et ses désagréments et... son anniversaire! Eh oui, notre bonhomme a soufflé ses cinq bougies. Il n'avait guère envie de les souffler cette année. Il nous dit régulièrement qu'il ne veut pas grandir, qu'il veut avoir un an... Et parallèlement, il nous parle de ses fameux futurs six ans (mais que diable se passe-t-il de si essentiel à six ans, c'est l'émancipation?). Il est en pleine crise intérieure, en plein paradoxe et ce n'est facile à gérer ni pour lui, ni pour nous. Donc les bougies ont été soufflées en faisant la moue, les cadeaux ouverts avec le visage blême... Cet anniversaire ne laissera pas un souvenir impérissable en fait! Qu'importe, c'est la vie. Ce sera différent l'an prochain. En attendant, au feu sa bonne résolution de s'habiller tout seul : il faut désormais l'habiller totalement comme un bébé, lui couché et ne faisant aucun effort mis à part celui de rire. 

Sinon, je n'ai guère de petites perles à vous relater. Ah si, quand même quelques unes :

Après être rentré de chez le coiffeur, Fabien a le malheur de lui caresser la tête :
- Ne touche pas à ma coiffure de gel!

...

Quelques jours après que le Père Noël soit venu à l'école :
- Maman, tu sais, c'était le vrai Père Noël!
- Ah oui, comment tu le sais?
- Je lui ai demandé et il m'a dit que oui en faisant comme ça (hochement de tête).

...

Un dimanche, il m'a traînée à la messe. Quelques jours plus tard, il me raconte :
- En fait, au Moyen-Âge, ils buvaient du sang. Beurk!!!
- Mais non! Mais pourquoi tu dis ça?
- Ben le curé, il l'a dit avec son truc, là!
- Aaaaaaaaahhhhh...
Grosse confusion. Donc non, au Moyen-Âge, ils ne buvaient pas du sang. Enfin... pas à ma connaissance.

...

Un samedi matin, je vais à une journée sur la pédagogie Montessori. Il me souhaite :
- Amuse-toi bien avec Montessori! Tu me montreras?
- Oui, avec plaisir.
- Mais je l'ai déjà vue la dame qui fait ça?
- Heu... Oui, c'est vrai.
- Mais oui, je me souviens, elle est vieille!
Sympa, le petiot!

...

Nous partons faire quelques courses. Nous prenons la voiture et là, grosse discussion :
- Et les enfants qui sont morts, on les a mis dans la terre... Mais ils sont morts, c'est triste.
- Heu...oui, effectivement.
- Mozart, il est mort lui? Et le Roi Soleil aussi? Et leurs enfants?

...

A son grand-père, avant de jouer à la bagarre:
- Viens te battre si t'es un homme!

...

Séance cinéma pour voir "La bataille géante de boules de neige". Vers la fin du film :
- Tu pleures maman?
- Un peu...
- Parce que moi aussi! C'est triste...
...
Un dimanche matin :
- On va tous mourir un jour?
- Eh oui... 
- Vous aussi?
- Oui, nous aussi.
- Mais que quand vous serez vieux... Comme papi et mamie. Ils vont bientôt mourir.
Et bon dimanche bien sûr!


lundi 21 novembre 2016

Musique!

Marius fait du solfège depuis un an et a commencé l'apprentissage de la guitare cette année. Samedi, il n'avait visiblement pas envie de lire les notes... ou plutôt, son corps lui disait "non".
- Comment ça s'est passé?
- Bof, bof...
- Ah bon, pourquoi?
- Tu sais, maman, mon ventre et mes jambes me disaient : "non, non, non, ne fais pas la musique!" Et mon cerveau me disait : "Oui, oui, oui, fais la musique, Marius!". Mon corps me disait toujours : "Non, non, non!" En fait, c'était la bagarre entre mon cerveau et mon corps... Et c'est mon corps qui a gagné...
- Ah oui, j'comprends bien...

...

En mettant la main sur la tête de son professeur de musique :
- T'es comme papa, toi. T'as pas de cheveux! Enfin si, un petit peu. 
Il continue de le toucher et développe :
- En fait, t'as un peu de cheveux. Mais ils sont tous sur le côté! Alors que papa, il en a pas beaucoup mais partout! Toi, c'est que sur les côtés! 
Il touche le haut de son crâne :
- Ah si, t'en as un tout petit peu quand même : t'en as deux-trois! 


lundi 14 novembre 2016

La nourriture, toujours

Je crois que le thème de la nourriture est inépuisable.

Vendredi, au supermarché :
- Chouchou, qu'est-ce que tu as dans ta poche?
- Rien...
- Ben pourquoi tu tiens ta main comme ça dans ta poche? Qu'est-ce qu'il y a dans ta poche?
- Heeeuuu... Rien.
- Je vois bien qu'il y a quelque chose... Tu as volé quelque chose? 
- Non.
- Allez, montre-moi, je ne vais pas me fâcher.
- ...
Fabien arrive :
- Ben qu'est-ce qu'il a? Qu'est-ce que tu as dans ta poche?
- Il veut rien me dire mais on voit bien tous les deux qu'il a quelque chose dans sa poche!
- Bon, dis-moi, tu caches quoi dans ta poche? Tu nous montres? Maman et moi on ne va pas se fâcher. On veut juste savoir.
Et là, il sort sa petite main de sa poche. Il nous regarde et sourit! Fabien regarde dans sa poche : il y a avait plein de morceaux de chocolat!
- Mais où as-tu trouvé ce chocolat?
- Là-bas! Mais z'ai pas ouvert le paquet! J'ai juste pris le chocolat qui était là!
- Bon ben vas-y, mange-le!

...

Fabien :
- Qui veut des gaufres pour le goûter?
- Pas moi, merci chéri.
- Moi ZE VEUX DES PÂTES!

...

Au réveil :
- On fait l'apéro?
- Mais non, pas de biscuits apéritifs le matin. On va plutôt prendre notre petit déjeuner.
- Moi ze veux de l'apéro. Allez, apéro!!! 
Non, toujours pas!